Manager le changement

DEVELOPPEMENT MANAGERIAL

ARBRES MANAGER DU CHANGEMENT

etre manager dans le changement c'est développer 4 compétences

 

puce rougepuce grise Savoir "piloter"

Confronté à des situations incertaines, des préoccupations multiples (problèmes d'effectif, contraintes de productivité, incidents  relationnels, exigences techniques, etc), le manager risque de se noyer, ou de plonger dans la technique, ou de s'isoler, ou de se polariser sur un aspect.

 Il a besoin de savoir prendre du recul et de la hauteur, se caler avec les objectifs et les priorités essentielles, savoir faire des arbitrages ou les demander.

 

puce rougepuce grise Savoir être pro-actif

Le changement peut être source d'imprévu,  de stress, de problèmes de ressources, de tensions diverses. Le manager peut être tenté de se reprocher sa propre insuffisance, d'espérer s'en sortir, ne pas déranger, travailler 2 fois plus, faire lui même le travail opérationnel.

Il peut aussi manquer de visibilité et d'information sur les changements en cours, ce qui va le gêner pour vendre le changement

Il a besoin de savoir ne pas subir, ni attendre. Il doit se prendre en main, trouver ses solutions quand il le peut, solliciter clairement l'équipe, savoir se faire aider s'il le faut, aller chercher l'information, anticiper et alerter suffisamment.

Il aura également développer son réseau pour  y trouver aide, information, conseil, encouragement.

 

puce rougepuce grise Savoir mobiliser et communiquer

Les collaborateurs peuvent avoir des moments de découragement, de déception, de scepticisme.

Le manager peut être tenté soit de devenir intransigeant, soit de devenir trop compréhensif.

Il a besoin de savoir mobiliser : clarifier le non négociable, ouvrir le dialogue sur ce qui peut être gagné, rappeler les valeurs partagées, manifester sa solidarité, montrer une perspective, s'adapter à différents profils de personnalité.

 

puce rougepuce grise Savoir se coordonner

 

Le changement change les interactions et créer un grand besoin d'une nouvelle coordination hiérarchique et transversale.

 

Le manager risque  de garder pour lui ou de subir les ratés de la coordination pour "ne pas faire d'histoires", surtout s'il a un nouveau supérieur ou de  nouveaux collègues.

 

Il est essentiel qu'il sache ouvrir la discussion sur les ajustements de rôle, et qu'il sache le faire régulièrement.

 

Nous avons créé

- des modules de formation,

- des dispositifs originaux (tels que questionnaires de régulation)

- des ateliers de co-développement

pour  permettre aux managers de construire ensemble ces 4 compétences